Le Groupe AGIR parraine l'orphelinat Masohafa à Madagacar
Le Groupe AGIR parraine l'orphelinat Masohafa à Madagacar

Le Groupe AGIR parraine l’orphelinat Masohafa à Madagascar

par | 27 Jan 2020

Après avoir eu connaissance des actions menées par l’orphelinat Masohafa, les dirigeants du Groupe AGIR ont tenu à faire une visite des lieux pour rencontrer les enfants qui y vivent. Cette rencontre qui s’est déroulée à Ampitatafika, Madagascar, et a abouti à une remise de chèque d’un montant de 10 000 000 Ariary de la part des collaborateurs du Groupe AGIR afin d’apporter leur contribution aux besoins de l’orphelinat.

Mission humanitaire pour la société

Madagascar est un pays sous-développé où la réalisation des droits de l’enfant reste lacunaire. La majorité des enfants malgaches doivent faire face quotidiennement à la pauvreté. On rappelle que 92 % des Malgaches vivent sous le seuil de la pauvreté et le pays est l’un des plus pauvres au monde. Dans ces conditions, les enfants font face à des difficultés sur tous les plans.

Selon la Banque mondiale, un quart des enfants sont obligés de travailler dès l’âge de 5 ans. 25 % d’entre eux acceptent des travails ayant un risque pour leurs santés. De plus, ils sont exposés à des risques de violences sexuelles et physiques. La plupart du temps, la société et même les parents ferment les yeux sur ce fléau.

Dans le but d’inverser ces chiffres, l’orphelinat Masohafa a vu le jour. C’est un projet monté par l’association At Home pour l’épanouissement et l’éveil des enfants. Malheureusement, Masohafa ne peut pas mener à bien tous ses projets sans partenaires et parrains pour les entretenir. C’est pour cela que le Groupe AGIR souhaite faire la différence en soutenant l’institution et qu’il n’hésite pas à s’engager.

Pourquoi l’orphelinat Masohafa ?

L’orphelinat “Masohafa” situé dans le quartier d’Ampitatafika dans une banlieue d’Antananarivo, à environ 15km du centre-ville, vers le sud-ouest, capitale de Madagascar.

Ce qui fait la particularité de l’orphelinat Masohafa, c’est qu’il garde les pensionnaires jusqu’à leurs indépendances et non leurs majorités. En d’autres termes, il épaule le jeune jusqu’à ce que ce dernier soit tout à fait autonome sur le plan financier.

L’objectif principal de l’orphelinat est de fournir un environnement propice au développement d’un enfant. Les pensionnaires apprennent à prendre soin d’eux-mêmes tout en profitant du soutien des encadreurs. La notion de famille étant très importante pour l’épanouissement d’un individu, c’est donc dans un cadre de fratrie que les bénéficiaires sont éduqués. Ils peuvent identifier les personnels du centre comme un des leurs et ainsi avoir une situation stable sur le plan émotionnel. Cela ne les empêche pas de se lier avec leurs familles biologiques restant, car ils peuvent leur rendre visite une fois par an.

Pour éviter que les orphelins ne se renferment sur eux-mêmes, il est impératif qu’ils participent à une activité externe. Ils ne sont en aucun cas coupés du monde extérieur et effectuent souvent des sorties. L’orphelinat doit gérer beaucoup de dépenses. Il est dévoué à financer les études supérieures de ses bénéficiaires et de les accompagner dans leurs recherches d’emploi. D’ailleurs, il a encore d’autres projets de développement à l’avenir.

Une école sans frais de scolarité

Créer une école sans frais de scolarité pour aider les familles qui n’ont pas les moyens de scolariser leurs enfants en fait partie. L’institution espère diminuer le nombre d’enfants déscolarisés et renouveler le système d’éducation qu’on leur inculque. Elle veut mettre en œuvre une formation plus pertinente et plus efficace.

Un accompagnement sur le long terme avec le projet de création d’un centre social pour le village, la mise en place d’atelier pour aider la population pour les papiers administratifs. Ce projet a pour but de développer MasoHafa de manière à pouvoir le rendre suffisamment autonome. Dans une optique d’autosuffisance verte du lieu, de respect de l’environnement et d’éducation des enfants ils visent autant que possible à réduire les dépenses futures et produire par eux-même les denrées essentielles à leurs besoins.

You cannot copy content of this page

Share This